• l'homme cadavre en profita pour en rire,et ajouta
    - je ne vous ai jamais demandé de choisir !
    - osez donc,le faire vous même !
    - ah non,je suis que le garde du chef de meute,lui seul peut choisir.
    l'armée de morts-vivants avaient pénétré la cabane,le scientifique resta prêt de l'homme inconscient,et le cache dans la cave.
    il se mit à fabriquer des armes et à récupéré de quoi faire,des lances flammes.
    - comment peut-tuer des zombies ?
    - comment ont tuerait un homme répond le fossoyeur sombrant dans la terrible maladie.
    - approchez ! charognes pestilentiels ! venez nous cueillir !
    - patience,mon petit poulet,je viens te chercher.

    l'homme-cadavre semblait attendre que l'armée soit réuni,jusqu'à la venue de quatre individus,s'écartent deux personnes,un homme et une femme.

    - tout est prêt ?

    - le plan fonctionne à merveille,tous sur les humains !

    - c'est l'heure de manger !

    - il y a jamais assez d'humains,j'en veux plus !

    - on s'occupe de ceux-là,et on repartira à la chasse.

    Arald réalisa que le scientifique terminé de créer des armes à feu,d'ailleurs les zombies passèrent à l'attaque,et le temps pou eux de retrouver la cachette,de Arald,et du scientifique,permit la mise au point d'arme "restez-ici !,je me charge de ces charognes !"

    le scientifique se précipita et utilisa deux lances-flammes,sur l'armée de zombies qui prends feu,la chair fut cuite,les cadavres pris du volume,et explosèrent en morceaux,certains morts-vivants prends la fuite,et se sauvent,,l'intervention du scientifique permit au secours de venir,un hélicoptère débarque,et fit sortir,un groupe humains,chassant et poursuivant les zombies.

    - des militaires ! s'écria le scientifique,nous sommes sauvé !

    - dépêchez-vous ! suivez nous !

    le scientifique suivis du fossoyeur jusqu'à l'hélicoptère,qui s'élève du ciel,on apprends en suite la ville vient trouvé un vaccin contre le virus,mais comment cela est était envisageable,le virus zombie s'était déjà différencié du virus d'origine.

    bien que certains zombies étaient guéris et sont redevenu humain,la ville retrouve son habituel,le scientifique s'amuse à faire peur au enfants,en parlant de l'aventure,et des zombies,mais lui-même ignoré,qu'un policier vient d'arrivé,au côté d'un autre policier.

    - où est passé Arald ? le fossoyeur est en retard pour son travail .

    - pour une fois,permets lui le temps de venir,il est revient de la chasse.

    - quel chasse ?

    - pour se nourrir,merci de nous avoir secourus.

    -de rien,il faut venir en aide à votre ville.

    les deux policiers,deux militaires,et le scientifique furent en plein conversation,quand le fossoyeur arrive enfin

    - j'ai réussi à me perdre admit-il,elle immense cette forêt.

    - grande certes,mais pas à ce point là.

    le scientifique devient tout blanc,les deux militaires repartent à leur base,suivis des deux policiers réalisant quelque chose n'allez pas.

    - pourquoi êtes-vous si blanc ?

    - non,je viens pensé à un détail,vous ne le trouvez pas bizarre.

    - il n'a rien de bizarre.

    les deux policiers repartent,ce fut un des enfants comprenant ce qu'il se passe,Arald est devenu un cadavre réanimé,un zombie à son tour.

    - enfin seul,répondit-il,je n'aime pas cette manie là.

    - laquel ?

    - à ce propos,un petit câlin ?

    - non ! hors de question.

    - juste un,si te plaît ?

    - non,tu veux ce qu'il y a dans mon crâne !

    - de la cervelle,bien fondante.

    le scientifique vit l'homme regardait dans les deux directions,puis se mit à foncé sur le scientifique,et l'attaqua aussitôt en le mordant,depuis ce jour,le scientifique et le fossoyeur sont devenu les meilleurs amis,depuis qu'ils sont tous les deux,devenu des zombies,à une différence prêt,aucun des deux ne consomment de chair humaine.

    FIN DE L'HISTOIRE.

    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

    votre commentaire
  • C'est en voiture,que le scientifique et le fossoyeur partent sur la route,l'infirmière avait raison,les militaires ont bien fait un barrage routier,et la ville était bien en quarantaine,le militaire le confirme,qu'il ne s'agit qu'un essai.

    - on ne pas laisser la moitié de la ville mourir !

    - il ne s'agit que d'un entrainement,professeur Arwees,simple formalité.

    - et l'hôpital est où ?
    - il sont blindé aussi à l'hôpital,et je ne sais pas ce qui se passe.

    Arald aperçu avec inquiétude,la venu d'un homme,suivis d'un groupe de six autres se précipitèrent sur les militaires,l'un d'eux attaqua soudain la voiture,les deux hommes furent alors encerclé par une groupe de personnes anormalement agressives et affamé.

    le scientifique dû sortis un gourdin et l'envoya un coup sur l'attaquant simulant un cris de douleur,soudain,une des créatures à réussi à pénétré l'arrière du véhicule

    - merde ! on est assaillis !

    -ils ressemblent à des humains,mais leur comportement ne l'est tellement pas !

    - tiens bons,utilisez ça,et repousse-le !

    le fossoyeur récupéra le gourdin,et attaque l'individu en intérieur,et l'éjecta en brisant la fenêtre arrière du coffre,le scientifique fit reculer la voiture,puis effectué un virage en direction de la horde avide qui se mit en tête de les poursuivre

    - ces truc là,ne nous lâcherons jamais !

    - je sais ce que c'est,ce sont des morts-vivants.

    - des morts-vivants ? mais ils sont très étrange.

    - le nom exact,ne serait pas,cadavre réanimé ?

    - comme des zombies !

    - je te l'accorde,tu t'es fais mordre par un zombie !

    la voiture du foncer dans un sentier dans la forêt,suivis par l'armée de zombies qui continuent à les poursuivre

    - je ne suis pas bien,avoue Arald

    - tiens le coup,ne meurt surtout pas !

    horreur !,les morts-vivants étaient trop nombreux,le scientifique dû se battre pour se frayer un passage et transporter l'homme inconscient jusqu'à rejoindre une cabane où se réfugier.

    comme prévu,les cadavres ambulants les avaient pas lâché,et se sont mis à les encercler,le scientifique utilisa du feu,pour terroriser les créatures,mais rien y faire,le feu ne marche qu'un instant,les horreurs étaient dominé par la faim,et ne pensé qu'à manger.

    - maudit zombies ! s'écria le scientifique

    - la ville entière à était contaminé par la moitié des habitants,ceux qui sont morts sont revenu à la vie,et ont transmis le pathogène à l'ensemble de la ville,vous n'aviez plus qu'une seule issus de secours,répond un homme-cadavre,en troisième phase de putréfaction

    - en clair,tu veux dire,devenir des zombies,ça c'est bien sûr,hors de question !

    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

    votre commentaire
  • comme l'avait présentis,le scientifique,un second manuscrit fut découvert sur une tombe cette fois-ci,mais dans un cimetière abandonné,au côté des ruines d'une ancienne église.
    - je m'en doutais,encore un message.
    - et là,c'est devient très étrange.
    - je peux lire ?
    - Oui, vas-y.
    " ce soir même,avant le levé de la lune,à l'heure de la fête,le temps des feux d’artifices,tourneront mal.en cause,le sol tremblera au retour des messagers de la mort".
    - plus cela continue,plus cela ressemble à une menace contre vous même.
    - j'ai rien fait à la personne qui écrit ça,mais pourquoi moi ?
    - nous sommes suivis ! s'écria le scientifique.
    en effet,des enfants déguisés réclament des bonbons au adultes venu dans le cimetière,ce ne sont pas eux que le fossoyeur et le scientifique avait constaté,mais bien un homme venait dans leur direction.

    le scientifique et le fossoyeur se retourne derrière,en apercevant un homme qui semblait très étrange.
    - Qui êtes-vous ? osa Arald.
    l'étranger ne répondis pas,où ne désirez pas répondre,personne ne pouvait l'estimé
    - vous aviez fini ? laissez-nous tranquille.
    - à ta place,on s'en éloignerait,tu viens ?
    - vas-y,je te retrouve prêt de la partie ancienne.
    - donc,on se sépare,mauvaise idée,on reste ensemble.
    - part devant !
    le scientifique comprends qu'il devait s'éloigner,il fut suivis du fossoyeur dans une course poursuite,suivis de l'étranger qui sans aucune raison,se mit à les poursuivre.

    l'étranger continué à courir,le scientifique fit troublé en le voyant volontairement,séparé le fossoyeur de lui,contraint à changer de direction,en le voyant se faire avoir part la créature,le scientifique prends en filature le monstre,un cris de souffrance fut alors entendu dans le boisé environnant le cimetière en ruine. le scientifique retrouve le fossoyeur blessé à la main,puis l'homme à disparu,peut de temps après.

    - es-ce que ça va ?

    - je vais bien merci.

    - tu es blessé ?

    - il m'a seulement mordu.

    - il a osé te mordre ?,je croyais qu'il voulait dévoré ce qu'il y a dans ta tête.

    - il n'y pas touché à mon cerveau,et de plus,je connais pas ce type.

    un homme étrange,un curieux poursuivant,et mordeur par dessus le marché,le scientifique approcha de la main blessé,en affirmant "cette morsure est plus profonde'.

    -pourquoi,il préféré me mordre,que de me tuer ?

    - j'en au aucune idée,tu devrais consulté un médecin,il y a un centre antirabique,non loin.

    - tu pense à un homme malade de la rage ?

    - c'est possible.

    le scientifique et le fossoyeur se rendent ensemble au centre antirabique non loin,mais en plein période de route,Arald réalisa être victime de maux de têtes,associé à une souffrance plus importante,le scientifique resta à ses côtés pour le soutenir,et n'hésita pas à lui offrir son aide,jusqu'à enfin arrivé au centre,les médecins furent troublé

    - il y a problème,professeur répond une infirmière.

    - comment ça ?

    - la moitié de la ville est tombé malade du jour au lendemain !

    - expliquez moi ?

    - il y a beaucoup trop de personnes,et nous en manquent de personnel.

    - où est le deuxième centre ?

    - il est à 170klm de là,le troisième est encore plus loin,dans la ville de Forthay.

    - la ville où les festivités ont lieu.

    - pas très sympathique,lâcha Arald,je me fais mordre part un humain,et d'un coup on vient là,c'est fichu.

    - on va le deuxième centre dans ce cas.

    - dépêchez-vous,les militaires sont en train de mettre la ville en quarantaine.

    - vous n'auriez pas pu le dire plus tôt ?

    - je viens de l'apprendre à l'instant même.

     

    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

    votre commentaire
  • Beaucoup d'histoires existent,connaissez-vous des récits bien effrayant,pour ce soir,,je fais le choix d'écrire un histoire en lien avec la fête des morts,connu sous le nom Halloween.

    Tout commence par une journée ordinaire,un homme occupé par le métier de fossoyeur,vérifia et inspecte chacune des tombes.
    alors qu'il s'apprêta à partir,un étrange manuscrit attire son attention
    " à la levé de la lune,du rouge comme le sang,morts en viendra".
    Arald,ne croyait vraiment pas au monstres,il savait que certains y crois,alors que d'autres sont hésitant.
    il embarque le manuscrit et tente de comprendre le message dissimulé
    il fut aidé par un scientifique,pour tenté de décrypter,un message caché sous la forme d'une prophétie.
    - au la levé de la lune,cela fait référence à quoi ?
    - à un calendrier lunaire,je ne vois pas d'autres références possible.
    - et celui-ci,fait vraiment peur.
    - du rouge comme le sang,ça ne parlerait pas d'une éclipse de lune ?
    - une éclipse de lune,tu en est sûr ?

    le scientifique sortis le papier,il fit des recherches et "cherchant lune de sang",beaucoup la surnomme ainsi,car certains éclipses de lunes,ont une couleur rouge évoquant le sang,il était logique d'en faire le lien.
    le fossoyeur était en train de réfléchir "morts en viendra",que cela peut vouloir dire ?
    - je crains,qu'il y avait en avoir d'autres manuscrits,on dirait une prémonition,sur ce qui se produira à la prochaine lune de sang.
    - et à quel phase doit-être la lune à ce moment là ?
    - celle de pleine lune.

    une nuit de pleine lune,une éclipse de lune dans le rouge,le fossoyeur manifesta de la peur,en examinant le calendrier
    - mais il y a comme un problème ?
    - le quel ?
    - regarde quel jour,nous sommes ?
    - mais,c'est le 31 octobre,beaucoup de personnes fêtent la fête des morts,on l'appelle à un autre continent,comme en Angleterre où l'Amérique du Nord,c'est Halloween,faisant référence à la même fête.
    - justement,j'ai vu des enfants tout à l'heure.
    - la bonne vielle période de la chasse au bonbons,quand on est enfant,on est vraiment insouciant.
    - ce n'est pas de Halloween,qui me préoccupe,mais cette prémonition m’inquiétè.
    - c'est peut-être une farce,c'est très courant en cette période.

    Arald se méfié non pas des farceurs équivalent à des simples blagueurs,celui-ci s'intéressa au message inhabituel.
    - que cela peut bien évoqué ?
    - morts en viendra,cela ne voudrait pas dire "ils reviendront".
    - pardon ?
    le scientifique aida le fossoyeur,le temps d'ajouter au message,de le compléter
    " au levé de la pleine lune de sang,les morts en reviendront,cela rendit perplexe le scientifique
    - et si c'était plutôt au levé de l'éclipse ?
    - de la lune,cela ne peut être que cela.
    le fossoyeur se rendis compte que l'écriture avait était écrit à partir de sang,il se mit à posé son doigt et goûta au sang sur le doigt.
    - c'est du vrai sang,sur ce manuscrit.
    - qui est en l'auteur ?
    - bonne question.

     

    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

    votre commentaire
  • Dans un cimetière,un groupe de quatre adolescents jouent à un jeu de cache à cache,tous étaient déguisés en monstres,pour la fête Halloween,connu sous le nom de la fête des morts.

    trop occupé à jouer,les adolescents découvrent que deux personnes ont mystérieusement disparu,puisque personne ne les retrouve,le jeu se terminera dans le cimetière,quand les deux survivants réalisèrent être suivis,tout deux se retournent,et poussèrent un hurlement d'horreur,en découvrant une créature sur leurs piste,les deux adolescents prends la fuite et parvient à distancé puis à s'enfuir du cimetière,un policier fut troublé en apprenant la disparition de deux adolescents,des avis de recherches circulent alors en ville,le policier mis au courant,sera trouvé à l'état de cadavre,baignant dans une marre de sang,en parlant de sang,les policiers en retrouvent beaucoup,sur les lieux des attaques,une seconde attaque fut signalé,où une tentative d'attaque.

    les avis de recherches fonctionnent comme prévu,le troisième adolescent est vivant,et à survécu,en échappant au monstre,et puis contourner le danger par l'arrière,et de faire un détour,sur l'ensemble des quatre adolescents,un seul ne fut jamais retrouvé,que lui est-il arrivé ?

    ce fut à ce moment là,qu'en détective privée,appelé Arees,vient en aide aux adolescents,celui-ci écoute leur récit,et pris en compte,les différences des trois versions,il en déduit que l'un des deux à mentis,et à falsifier son récit,le menteur fut identifié,et ne tarda à dire la vérité sur insistance de Arees,des attaques portées sur des personnes humaines,le monstre est vu dans un cimetière et à aurait chasser les adolescents. le mort-vivant retrouve le fameux cimetière,et interroge les zombies présent,ceux qui y sont réfugié,au abord des ruines,l'un d'eux parle d'un homme très étrange,ayant des yeux rouges comme celui d'un vampire,assoiffé de sang,un second mort-vivant parle d'ongles terrifiantes,un troisième fit part de la probabilité d'une créature cannibale.

    en s'informant,Arees réunis les témoignages des zombies,suivis de celui d'une femme à l'hôpital à survécu à une attaque,d'après les médecins,la créature est anthropophage,car la pauvre femme s'est fait littéralement dévorée vivante,voilà un point commun avec les zombies,Arees fit des recherches malgré que la créature continue ses meurtres dans la liberté absolue,il tomba un matin,sur un article ancien rédigé par un certain Vleick Erats.

    " de ceux naîtrons,dans un monde ne croyant pas à la magie,ni aux mauvais sorts,une malédiction à fusionné avec un de ses mauvais sorts,on l'appelle la malédiction du maléfice".

    Arees n'était pas bête,les malédictions sont général "des mauvais sorts",appelés "maléfices",il se souvient d'être devenu un zombie suite à une malédiction,cela lui évoque quelque,la légende du dévoreur lui revient en tête.

    "le dévoreur est souvent décris,comme un être humain normal,qui à la nuit tombé,devient un véritable monstre,la légende parle d'un homme doté de dents comme ceux d'un carnivore,et de griffes rétractables" Arees envisage que si le monstre n'est pas détectable,c'est qu'il fait partie du commun de ses propres victimes,c'est une personne.

    - pour ne rien de décelé d'un monstre,quel caractéristique doit-il avoir ?

    - le dévoreur est relativement proche,mais il n'est pas similaire totalement.

    - pardon ?

    - j'ai vu un homme dans le cimetière,vers 18h du matin,il partit avec des chaînes qu'il transportait.

    - quel genre de chaînes ?

    - comment pour s'enchaîner,et empêcher le monstre de sévir,à priori,cela ne marche pas.

    - intéressant.

    en créant sur un tableau,"un adolescent à disparu",trois adolescents sont entendu en témoins,quelques zombies ajoutent leurs description,Arees prends en compte,que certains imaginer le monstre,comme un hybride,d'autres encore comme une sorte de vampire.

    - avant tout,des attaques ont eut lieu,informez-vous,combien de personnes sont mortes,je demande à d'autres d'interroger les humains de cette ville.

    -on va se répartir les tâches,fit le squelette,vous,allez au archives dans la bibliothèque,si la légende du présumé dévoreur,une partie va resté et analyseront ici,les indices trouvés,le troisième groupe ,direction la morgue.

    trois groupes fut organisé,sur conseil et instruction de Tark,le squelette,celui-ci fut surpris par Arees à fabriqué des flèches,et créer d'autres armes en cas d'agression.

    - j'ai peur,avoue-t-il,le monstre n'a appartient à aucun monstres que nous connaissons.

    - j'envisage un lien potentiel,avec une malédiction.

    - une malédiction ?

    Arees ajouta en piste,le vampire en suspect,le loup-garou,le zombie et enfin le dévoreur.

    le squelette en vient à ricané de façon nerveuse,il affirma

    - ne prends pas à en compte mon rire,un zombie,ne tue pas sa victime de la façon dont la créature procéderait.

    - comment ça ?

    - j'ai vu un cadavre dans ma boule de crystal,il est bord d'un lac gêlé,mais il y a un problème,des ombres s'y cachent et résident.

    - je les connais,ces petites créatures,ce ne sont pas les ombres qui vont me faire peur,et encore moins,un corrompu par elle.

    - c'est vrai,tu as déjà sauvé,des corrompus des ombres,mais ce cadavre semble correspondre à l'adolescent disparu.

    Arees décida d'enfourcher sa jument,suivis de Tark,le squelette archer,rejoindre son cheval-squelette,il rejoint le zombie jusqu'à la fameux lac,tout deux retrouvent le cadavre inanimé d'un adolescent,le squelette détecta une odeur " alerte ! quelqu'un vient vers nous !"

    - prépare-toi à te défendre.

    - bien chef.

    c'est là que soudain,les deux zombies sursautèrent en voyant un homme,il ne bougeait pas d'avantage,celui-ci se tourna vers eux " vous pouviez m'aider ?"

    - un humain ,ça alors ?

    - c'est Vieras qui avait raison,j'avais vu juste.

    Arees fit preuve de méfiance,et approcha au côté de l'archer,ce fut le squelette qui approcha

    - pourquoi aviez-vous osé vous faire ça ?

    - parce que je ne veux pas causé de mal,et encore moins,causé des morts.

    - vous êtes enchaîné,s'étonna Tark,qui libéra l'homme de la chaîne,celui-ci les remercie de son aide,et repart dans la forêt noire,Arees à remarqué que l'homme était bizarre,il avait deux yeux bleu,qui virait au rouges comme le sang dans l'ombre,à associé à une bouche ensanglanté,l'homme ne s'est pas nettoyez du sang,et encore moins de ses mains,aussi ensanglanté.
    - ça me rappelle quelque chose,admit Arees.

    Tark,le squelette parvient à comprendre,que Arees à compris la même chose que lui,une ancienne légende devenu une histoire d'horreur,pour encourager les humains à s'en protéger à tout prix,le problème est que personne n'y croit.

    de retour au quartier général,on apprendre nouvelles informations.
    1.une créature anthropophage. 2. une malédiction ancienne,estimé à 30.000 ans. 3.une fusion de deux maléfices est unique à donné cette malédiction,lors d'un combat du divin céleste et du divin des enfers. 4.un total de 15 meurtres à chaque retour de la créature. 5,une maléfice nécessitant d'être activé,en causant la mort d'un innocent.6.ne revient un humain ordinaire,après la libération du monstre.

    - il doit y avoir une distinction,il y a souvent beaucoup de sang,et les cadavres ont étaient embroché,le médecin-légiste dit que les victimes ont tué par empalements.

    -cela me fait pensé à Vlade Tepes,l'empaleur,ce type aurait existé en Roumanie,dans la zone de la Transylvanie,il vivait à l'époque où les mongols mettait en danger,les chrétiens,il aurait fait empalé 30.000 personnes,certaines gravures,l'ont le même représente à manger dans la forêt des empalés,et il trempé son pain,dans du sang,et le consommait,le lien vampire est ici.

    - c'est ignoble,de tuer une personne en l'empalant.

    - une précision,la créature à dû surprendre sa proie,puis l'immobilisé de ses dents,et d'empaler les plus proches,afin de les achever.

    - intéressant,ajoutez cela à liste.

    Tark,le squelette semblait d'un coup devenir tout gris,et affirma

    - je sais ce que c'est !

    - pardon ?

    - c'est un maléfique répondit-il en devenant encore plus blanc.

    - c'est quoi ce nom ? osa Arees.
    - les humains ont donnée ce nom,"au humains qui serait victime de la malédiction du maléfice",le mauvais sort active,apporterait une capacité de "métamorphose",appelé ici "transformation".

    le groupe semblait le confirmer,les zombies le confirment,si un adolescent à avait menti,c'est pour survivre,et la seule moyen d'en échappé,est d'en être mordu.

    les groupes décidèrent de retrouver l'adolescent,ce fut à ce moment là,où les zombies,Arees,Tark,le squelette,et quelques humains partent à sa recherche,il en découvre qu'un des deux adolescents était en train d'agonisé,le deuxième sortit d'une armoire,drôle de planque.

    - il est terrifiant répondit-il,on dirait un super-vampire où un truc de ce genre.

    c'est à ce moment là,que le tout le monde réalise,que les portes sont bloqué,Arees reconnu au dessus de l'escalier

    - bienvenue dans la maison de la peur ! lâcha un homme

    - mais,c'est bien vous,que j'ai libéré des chaînes répondis Tark.

    - c'est juste,mais je n'en veux pas à vous,mais à cette créature infâme,appelé humain !

    l'individu avait entrainé un adolescent avec lui,et affirma en causant la mort volontaire d'une victime,il changea alors d'apparence sous l'effrois du groupe,pendant la transformation,Arees aperçu avec inquiétude non discrète,tout le monde s'en éloigne,les griffes se sont allongé à l'horizontale,comme une longue lame d'un couteau spécial,les ongles de mains était d'une longueur de 4mètres,ce des pieds ont suivis un équilibre dans la même longueur,l'homme affichait un musculature impressionnante,ses dents étaient devenu celle d'un loup sous stéroïde,des dents encore plus imposante s'y ajoutait,deux paire de crocs acérés se sont révélé dans la mâchoire de l'homme,il ferma les yeux,la conscience humaine s'endort,celle du maléfice reprends la relève,l'individu s'est changé en maléfique,les humains au nombre de trois en avaient manifestement peur,,Tark le squelette tourna son attention sur lui,les morts-vivants se précipitèrent en étage,l'un d'eux trouve une clef,de couleur orange,un second trouve une clef bleu,et Arees retarde le maléfique,en lui envoyant une chaise,l’étourdissant,les adolescents réalisèrent que la porte était fermée,Arees,fut attaqué par la créature,la horde de zombies contre-attaquent,et parvient à provoqué l'inconscience de l'individu ,"merci de votre aide,admit Arees,mais personne ne vit que de sa main,il cachait une griffure saignante.

    le temps d'ouvrir les verrous de la porte,tout le monde s'enfuis,le maléfique revient humain,Arees en profita pour utilisé un objet et l'enfonça dans son coeur profondément

    - ça,c"est pour avoir tenté de me tué !

    - tout va bien,ce n'est qu'un jeu,pour la fête des morts.

    - dis moi,seulement la vérité.

    - je n'ai pas besoin de me déguisé,je suis déjà un monstre.

    - pardon ?

    - tu as raison,tu as le droit de me tuer,alors fait-le.

    le mort-vivant lâcha le pieu,il prévient l'homme ne pas recommencé,mais celui-ci exprime son impuissance face à la malédiction,Arees l'écouta,et se calme aussitôt,l'adolescent n'était vraiment pas mort,il faisait semblant de l'être en affirmant.

    - je suis doué,mais pas au point de vous dupez.
    - je désire la vérité insista Arees,où je vais t'y forcer d'une autre manière.

    - pas nécessaire de tuer,ni d'égorger,je suis son fils répondit l'adolescent.

    les morts-vivants,les adolescents et les humains présent,écoutèrent le récit,en clair,le secret fut alors dévoilé,l'homme condamné à être un maléfique,l'est depuis qu'il a assisté à l'accident mortel,ayant tué sa femme,non seulement,il a eut le coeur brisée,mais le maléfice s'est activé en trois à cinq secondes,causant des yeux rouges sang,pendant un bref instant,depuis ce moment,ce fut la fille de l'homme qui disparaîtra dans d'étranges circonstances,l'homme avait commencé à souffrir des conséquences de transformations,d'abord nocturne,mais occupent de plus souvent,trop de place dans la journée,il devient alors difficile de vivre en présence d'humains,il a tenté plusieurs méthodes,mais aucune n'a jamais fonctionné,Arees fut affecté,en comprenant,que l'homme avait honte,et souffrait en silence,l'adolescent était son fils,Artir,car le point commun est tout ceux qui naissent de cette malédiction,en hérite des gènes modifiés,favorisant ainsi l'héritage au sens de la génétique.

    une fois tout appris,tout le monde se retrouve en extérieur,pour la fête de Halloween,Artir était présent,ainsi que sa copine,son amoureuse,appelé Elia.  ces deux là étaient amoureux,mais le dégoût vient en tête,d'un policier.

    - qui a-t-il ?

    - c'est dégoûtant,ces deux là sont du même sang,ils sont frère et soeurs.
    - il y a déjà eut de la consanguinité avant ?
    - j'en sais seulement rien,mais ces deux là,osent dire non,à l'interdit,mais étant donné,que la jeunesse est insouciante,je m'oppose pas.

    - mais où est Arees ?

    - il est en retard.

    - quelque chose ne va pas,répond Artir,en temps normal,il est à l'avance.

    le groupe décide ensemble,de rejoindre une église abandonné au coeur du cimetière,un homme détecta des griffures sur les murs.
    - j'ai rêvé où votre père l'a transformé ! lâcha-t-il.

    - pardon ? normalement,seuls les humains y passent,mais là,j'avoue je n'y comprends plus rien.

    - suivez-moi ! fit Tark,j'entends des cris !

    tout le monde suivis le squelette jusqu'à une pièce fermée à clef,ce fut un des humains,devenu un maléfique,le père de Artir de forcer la porte,tout le monde accourent à la cave.

    - Arees ! bon sang,où est-tu ?

    - dans une des pièces du sous-sol,allons-voir !

    tout le monde le suivis jusqu'à atteindre,tout le monde ne tardent pas à éclaté de rire subitement,le zombie à muté,mais pas en maléfique,mais bien une sorte de chien,jaillissant de l'apparence d'un chien,Arees reprends forme "j'ai appris quelque chose des maléfiques,on peut changer d'apparence à volonté"

    - pardon ?

    Arees afficha un sourire qui révélé ses dents,celui-ci tenté de dissimulé,la présence des dents devenu pointus,mais il ne pouvait rien faire,cela sera visible,ce fut Tark,le squelette trouvant Arees était devenu bizarre,comme quelqu'un d'individu trop existé,un des zombies vient de comprendre,l'impossible est devenu possible.

    un zombie de malédiction blessé par un individu humain devenant un maléfique,à provoqué une mutation ! de ce dernier,Arees est officiellement devenu ce que le commun appelé "un hybride",cela ne dérangé pas,le groupe décide de repartir,suivis de Arees qui se précipita sur de la viande,Artir s'en amusé,suivis de son père,qui fut surpris,de voir les deux individus se disputer la viande,en tirant dessus,ce fut un policier qui constate que Arees est devenu ami avec Artir,la soeur parvient à attirer Arees dans son lit,celui-ci se réveillera dans un lit,il retrouve Artir à ses côtés

    - j'ai apporté un cadavre de cheval,tu viens ?

    - je te rejoins.

    les humains ne tardent pas à prendre conscience,qu'en devenant un hybride de zombie et de maléfique,Arees avait accès à ce que les autres n'ont pas,il se souvient même de ses chasses,de ses proies,mais un soir,alors que la fête eut lieu dans la soirée,Arees se transforme et attaqua un homme ,du sang asperge droit devant,personne ne le vit dévorer,le cadavre en entier,puis transformer un homme à son tour,ce fut Artir ayant assisté à une modification,la nature du maléfique à pris le dessus,Arees était un zombie au yeux des humains,mais sous l'autre forme,de l'hybride,une combinaison parfaite,du zombie et du maléfique n'ont fait qu'un,comment en témoigne,ses dents de carnivore impressionnante,au crocs important,suivis d'ongles en formes de griffes démesuré dans la longueur,les griffes avaient atteint les 3 mètres de long,ainsi que pour ceux des pieds,avec les habilités de deux monstres combinés,intelligence,conscience,mais aussi stratégisme et enfin maladresse,comme le remarque un homme,lui ayant échappé,en le faisant tomber à terre.

    pour la fête,cela ne dérangeait personne,mais avec le temps Arees,s'immunise alors au effet,et redvient normal,en cause,la malédiction zombie est supérieur en puissance,sur celle du maléfique,mais cela n'empêcha pas,la soeur de Artir,de donnée vie à des triplées,deux fillettes et un fils.  tout le monde s'en rendis compte,Arees réalisa que les trois enfants,sont bien d'une nouvelle espèce,celle d'un hybride,de zombie et de maléfique.

    FIN DU RÉCIT.

    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

    votre commentaire
    1. Cela nécessitera les mêmes bases d'outils,que l'article précédant.
    2. du papiers,une agrafeuse et des réserves d'agrafes,(parce que l'appareil,pour se vidée).
    3. Prenez du papiers vierges en surplus où même un peu jaunis,cela ne dérangera pas l'écriture.
    4. Selon se fera en étapes.

     

    1. Créer un livre en papier-

    • étape 1:prendre une pile de papier,prenez une feuille,et pliez-la en deux,sur leurs tranches,assurez-vous que la feuille soit bien plié.
    • étape 2:faire de même avec d'autres feuilles,dans mon cas,j'ai déjà eut à utilisé 6 feuilles de papiers,qui forment chacune,deux pages.
    • étape 3:assemblez les feuilles pliés,comme un livre.
    • étape 4: déposez la feuille du couverture (la partie du titre en exemple et la partie résumé).
    • étape 5: l'assemblage: posez la première feuille plié en deux,puis déposez là où la trace du pliage est présent,puis ouvrir la feuille,vérifié si rien ne déborde,d'où la précision la plus précise possible.ajoutez le seconde feuille,puis l'ensemble des feuilles de la même manière,puis refermer le livre.
    • étape 6. après avoir refermer,vérifier si tout est bien organisé et placé correctement,puis accroché le livre en papier,à l'aide d'une agrafeuse,seulement trois à des endroits précis (haut du livre,zone centrale,et enfin,le bas du livre).
    • le livre est prêt !: après c'est à vous,de personnalisez,si vous aimez les chiens,dessinez donc des chiens,un conseil "le réalisme attire l'attention,si la fourrure est bien faite,on pourrait croire à une vraie,et donner envie de toucher.
    • on peut aussi si vous en possibilité d'utilisé de la laine de chien (qui existe en pelage),qui est le recyglage du sous-poils que le chien perds naturellement,et qui se renouvèle. optez pour un artisan,pour le bien-être animal.  idée:utilisez de la laine pour reproduire un effet de fourrure sur le dessin. si vous aviez de la laine de mouton,il suffit de choisir des couleurs que vous vouliez utilisés,ainsi en touchant le dessin,c'est plus doux,et agréable.

     

    Décorations portatives : une envie de tableau ? la majorité sont hors de prix,pourquoi ne pas créer les vôtres !   Tableaux Portatives.

    1. Pour en créer,une feuille suffit !
    2. Créer un carrée au centre,découpé une bande qui dépasse,puis mets là de côté.
    3. Dessiné dans le centre du carrée puis coloriez-le tout.
    4. pliez les extremités de la feuille carrée,comme des bordures d'un tableau,utilisez une agrafeuse et n'utilise que 4 agrafes,où du scotch si possible.
    5. le dessin et les bordures sont fait,on passe à la poignée.
    6. prendre la bande de papier,et tordez-là,comme pour donner un air "corbeille".à la création,puis accroché le bout à l'arrière,du tableau,puis acroché à l'aide d'une agrafeuse,puis enfin la même chose avec le seconde partie,soyez équilibré et équitable avec la poignée.
    7. résulta final : un tableau personnel,que l'on peut transporter,où offrir en cadeau à un ami où à un membre de sa famille.

    Variante :Créer une poche à friandises où à gourmandises. (voilà qui devrait vous plaire),voir même des sacs en papiers (plus difficile).

    - Pochette à friandise-

    • étape 1: une pochette rapide,facile et transportable (idéal,pour tout sortes de sorties,en cas d'envie d'une petite sucrerie).
    • étape 2:pour la créer,une à deux feuilles de papiers que vous alliez plier les bordures,(du bas),pour accroché avec du scotch où une agrafeuse,puis repliez la bordure,sur la verticale gauche et la verticale droite.
    • étape 3: laissez une ouverture vers le haut,puis placez votre main,pour écarter les deux feuilles assemblés ensemble,puis vous n'aviez qu'à personnalisez et décoré la pochette intérieur où extérieur.
    • dernière étape: ajoutez une poignée,en utilisant une bande de papier,puis tordez là,puis accrochez la poignée à la pochette,à l'aide d'une agrafeuse,accroché la partie une et la partie deux. ça y est,on peut désormais la transporter en la tenant part la poignée.
    • il faut pas oublié "les friandises"! isolez l'intérieur avec du tissus pour éviter de salir le papier,mais aussi le spécialisé pour les friandises emballés à l'intérieur,vous déposez un endroit où l'accrocher,puis servez vous,une friandise en y glissant la main.

    Simple,rapide et utile,ces trois mots résume bien;et il est possible de se baser sur la pochette,pour concevoir un véritable sac en papier,au lieu de jeter,recyclez et économisez.

    il s'agit de partages et d'aider aussi ceux qu'on aurait besoin d'aide,et de conseil,je pense à vous tous.

     

     

     

    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

    votre commentaire
  • Le saviez-vous ?,le papier vient des forêts exploités pour leur bois,les arbres utilisés sont des arbres difformes,récupéré pour la fabrication de papiers.  imaginez donc,le nombre de gaspillage de papiers dans le monde,cela à mon avis,serait énorme.

    - pourtant,il y a bien des solutions à appliquer chez vous.

     

    1. Pour réduire le gaspillage,stoqué le papier usagé(avec écritures,dessins,quand cela ne sert plus),dans un récipient destiné,un second,qui va récupéré les papiers vierges,non usagé,que parfois on peut stoqué sans aucune raison,et la dernière,le récipient autour du recyclage du papier,et du carton.
    2. il est important de comprendre,que le papier est plus fragile,que le carton,qui lui sera plus résistant,exemple :à l'eau,les cartons alimentaires sont parfait,pour des objets flottants sur l'eau.
    3. il est aussi possible,de personnalisé vos créations,et de les rendre "unique".

      

    Première création: une maison pour vos figurines (que l'on peut adapté en terme de taille,et de hauteur.

    - de base,un des morts-vivants devenez irritable,il y fallu trouvé une solution pour ajouter une distraction en dehors de l'ordinateur,pour permettre un environnement plus agréable.

    Ustensiles : pour fabriquer une maison en papier

    - il faut des feuilles,soit vierges,où usages (ainsi,elles resserviront)

    - un rouleau de scotch,pour faire bien tenir la maison.

    - une agrafeuse et des agrafes.

    - des feutres pour la décoration.

    Etape 1: Créer la partie du dessous,elle doit avoir une forme un peu "ronde",ce n'est pas grave,si cela n'est pas parfait,rouler les bordures pour compenser,et donner un style spécifique,en tordant légèrement les bordures. puis accroché à l'aide d'une agrafeuse,pour maintenir le tout. ici,c'est le sol et ses délimitions.

    Etape 2; les Murs !;vous allez prendre une feuille,pliez-là en deux,puis vérifié en la posant,puis coupez à l'aide d'un ciseau,ce qui déborderait en trop.(le surplus,resservira).

    Etape 3: déposez le mur et le toit réunis.  puis assembler la partie (A),avec les bordures du sol à l'aide du scotch,où aidez-vous de l'agrafeuse (au choix). pour relié les deux parties,faite de même avec l'autre côté.

    la maison ressemble ici à une sorte de tente en papier,puis décorez-le tout de vos feutres de couleurs,puis installez les figurines en intérieurs..

    Variante: Pour la variante sous la forme de maison,cela est encore plus compliqué,nécessite plus de papiers,et plus d'usages des outils.

    Pour la maison en papier: mes premiers essais,était pas très efficace,jusqu'à qu'un des morts-vivants me propose une solution,pour évité que la maison en papier,ne menace de s'effondrer,créer une structure comme pour les charpentes d'un vrai maison.

    Techniques,pour créer la maison en papier;

    1. Roulez du papier usagé (écrits,où utilisé),en formant des cylindres,idéalement,il faut trois à quatre,cela permit de aussi d’économisé le papier neuf,accrochez les papiers,avec une bande de scotch pour l'ensemble des cylindres.
    2. Déposez un papier,servirait à faire le sol de la maison en papier,déposez et plié légèrement les cylindres,à quatre endroits précis du papier. (indication: sur certains partie du bout du papier.)
    3. Puis accrochez les cylindres au papiers à l'aide d'une agrafeuse.
    4. Utilisez un nouveau papier,pour chacun mur,(comptez 4 mur,pour une maison).
    5. Mettre le premier mur,puis utilisez à nouveau du scotch,puis faire de même,avec le second mur,qui vient en l'arrière,le troisième mur est la partie qui suit.
    6. le dernier mur:coupez ce qui dépasse,et formé une porte,en découpant une ouverture dans la feuille,puis installez le dernier mur comme les précédents.
    7. Formez les fenêtres,en coupant des ouvertures sur les murs,comme pour une maison,puis on s'occupe du toit.
    8. les cylindres sont le squelette qui soutient et matient la structure en papier,entre nous,j'appelle cela des maquettes (clin d'oeil à C'est Pas Sorcier).
    9. les toits à présent,créer un toit,à partir des papiers,puis déposé le papier plié en deux,puis accrochez-le à l'aide du scotch et d'une agrafeuse,si l'un ne suffit pas,puis faites de même à l a seconde partie,si cela est bien fait,votre création est terminée.

    Qu'il s'agit d'une maison en papier,d'une tente en papier,la seule limite ici,est la créativité,l'intelligence à imagé,et à recréer ce qu'on s'est vu faire.

    Cette idée m'est venu,lors d'une séance de méditation,dans lequel,je me voyais créer une maison en papier,d'abord floue et imprécis,cela est devenu plus précis,pour la maison en papier qui résiste à l'eau,pensez à deux couches de papiers.

    Que faire du surplus de papier ?

    - des décorations sous la forme de motif,à déposé sur les créations en papiers,le mieux,c'est de les colorié avant,y compris la peinture pour servir à donner des couleurs à une maison en papier aussi bien à d'autres variantes.

    - l'avantage ici,c'est qu'on n'a réutillisé du papier usagé et stoqué,en clair,réduction du gaspillage.

    Seconde astuce:vous utilisez comme moi,beaucoup de papiers,ceux qui vous désirez garder,prévoyez un espace destiner,si vous aimez,créer des bandes dessinés,un conseil,utilisez les deux côtés du papier (recto et verso),ainsi vous aviez une page comprenant deux pages au lieu d'une page unique.

    Dernière: on peut créer un livre à partir de papiers,qui servira de journal intime,d'histoires,de projets en tout genre,où servit de bloc note,sans être encombrant;

    les bloc notes,sont parfait trop grand,et trop encombrant,pas évident ,si vous bougez plus en terme de marche à pied,cela prends parfois trop de place.

    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

    votre commentaire



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires