• (Adaptation Darkdays) : Arees raconte son histoire (deuxième épisode,quatrième partie)

    Avoir su se défendre,n'a jamais était un obstacle,encore moins un frein,au zombies des limbes,le plus souvent,ils revenaient encore et encore me harcelé.
    depuis que l'un d'eux est mort,les zombies des limbes sont devenu encore plus vénère,pour ce qui sont des individus adultes,là j'ai compris,les deux autres ont fuis,pour se plaindre de moi,ils ont dû parler de la mise à mort,c'est là,qu'une horde de 12 morts-vivants sont sortis de Terre,là je n'ai pas eu le choix,que celle de m'en fuir.
    cela n'a pas évité une course-poursuite à travers la forêt noire,c'est là que Aurtan me voyant victime à nouveau est intervenu,et à envoyé des attaques de feu,brûlant trois à quatre d'entre eux.
    - ne jamais confondre,Arees avec moi fit-il
    - Qui êtes-tu ?
    - je m'appelle Aurtan,venez goûté à l'anti-matière ! gronda-t-il.
    des orbes d'anti-matières affolent,paniquent et font fuir,les zombies survivants,terrorisé en voyant la désintégration en lumière de l'anti-matière,de deux d'entre eux,évaporé comme ça.
    j'avais un certain plaisir à les voir partir,au point que cela augmente mon côté nerveux,provoquant une série de rire malveillant.
    comment être gentil,avec ceux qui sont méchant,c'est bien plus compliqué que je ne le pensais.
    Dix jours plus tard,un zombie des limbes m'a sauté dessus,une bagarre à éclaté à nouveau,à ce moment là,je n'avais pas envie de me battre,comme je ne me défendais pas,ça faisait ragé l'adversaire,devenant encore plus violent,pris dans un délire de haine,je vis,dans ses yeux,la lueur de flammes,j'en profite pour l'envoyé valsé contre mur,en quelques secondes.
    - si tu t'en sort vivant,arrête de me hanté ! où je te tuerais.
    - Arees,cette violence ne te ressemble pas..admit-il.
    - vous l'aviez recherché,tu l'a trouvé,arrêtez de me victimisé.
    - Retourne en Enfer ! Tu n'es pas le bienvenue chez nous !
    - jusqu'à présent,il y a que toi,qui me provoque,m'attaque,j'estime que je vais devoir me plaindre de l'injustice à ta meute,si tu ne me laisse pas en paix !
    - tu es un Sans-Âmes,jamais,tu l'auras ! arrête de rêvé !
    - je ne rêve pas,mais j'ai foi en l'espoir.
    - l'espoir,c'est de le merde ! à trop y croire,on finis par perdre la raison,Arees..
    - Là,d'un coup,tu deviens gentil,qu'es-qui te prends,on saura jamais amis.

    Qu'importe,les zombies des limbes ont finis par trouvé le moyen,de me faire sentir menacé,cela ne m'étais jamais arrivé,Vernen et Lartz ont toujours était là,pour moi.
    curieusement en leur présence,je me sens en sécurité et protégé.
    quand j'ai pris conscience que les zombies des limbes en m'attaquant ne désire que réveillé mon côté sombre,ça,je l'avais compris,car le jeune zombie avec une griffure avait une attitude bien trop gentil,j'avoue que certains zombies ont besoin de libéré leur rage interne,en l'évacuant.
    mais celui-ci,il ne m'attaquer plus depuis un moment,je trouvais bizarre.
    occupé à me posé pour lire,là,je vois débarqué quatre zombies des limbes,ils sortent tous des lances en me désignant de la pointe.
    - Arees,si tu tiens à ta vie,rejoins nous.
    - j'appartiens à aucun cas,encore moins au vôtre.
    - tu cherche donc à mourir,dans ce cas.
    - je me doutais bien,que vous vouliez ma tête,mais ici,c'est mon territoire.
    - Taven,donne lui une leçon,pour la mort de Kavreis.
    - Quoi ?

    là,j'ai eu le réflexe de me défendre,quand je me prends un coup sur la tête,je tombe inconscient par terre,au bout d'un instant,je me réveille,dans une pièce totalement inconnu.
    là,face à moi,je reconnais le jeune zombie avec une griffure sur le visage,le deuxième totalement borgne,celui ayant une griffure,avec plus qu'un bras.
    j'ai reconnu,trois à quatre zombies ayant provoqué la course-poursuite.
    - Que tu le veuille où non,je te laisse réfléchir,vous autres,faites-le souffrir.
    - vous n'êtes pas obligé d'aller jusque là.
    - où veut-tu en venir ?
    - j'ai déjà souffert pour vous,si cela vous plait,prenez donc mon cœur,et laissez-moi tranquille.
    - ce n'est pas ton cœur,qui m'intéresse,c'est de te voir souffrir jusqu'à l'inconscience.
    - je tiens à rappeler,que celui-là était à la tête,d'un groupe de plus jeunes zombies,l'un d'eux est mort,en approchant trop prêt de mon épée.
    - j'avoue,que c'est plus facile,de devoir te capturé,Arees,mais je te laisse finir ton explication. mais ce dont,je veux venger,ce sont pas que des morts,mais du mal et de la souffrance que tu nous causé.
    le temps de terminé ce que j'avais à dire,ils ont changé de comportement,en comprenant,que c'était bien des jeunes zombies.
    je ne tiens pas me plaindre,car déjà au fond,je souffre déjà,je les ai vu,hésité,mais deux ont décidé de passer à l'acte.
    - Faite-le,pour moi fit le Zombie de haut rang.
    - apprenez à ne pas le faire,si vous ne voulez pas,que je me venge.
    - je t'ai désarmé,au moins,ça nous évite les armes,si tu tiens à ta tête,Arees,rejoins nous,où tu périra dans la lave.
    - évidement,que je tiens à ma vie,mais le coup de lave,mais qu'es-que vous m'aviez fait.
    - Vas-y fait le souffrir,maintenant,j'en ai assez entendu.
    - lâchez-moi,la seule chose que je veux,c'est être en paix.
    - un sans-âme n'aura jamais la paix.
    - qu'appelez-vous des sans âmes ?
    - LA FERME,je sens que je vais regretter,que vous le laissez trop parler
    - Torture-le pendant 2h !
    - bonne idée.
    - ça,ce n'était pas au programme..répond un jeune zombie.
    Forcément,au moment où je me fais encore victime,les zombies des limbes ont utilisé celui de l'eau,en me tentant d’immerger ma tête dans l'eau,jusqu'à qu'à présent,passé,à une machine horrible,évidement,il ignorait,que je simulais la souffrance,car j'ai réussi à extraire mon esprit de mon corps,lors de la séance de torture,après la machine tirant sur les membres,suivis des coups de plus en plus violent,suivis d'une perte de conscience,c'est à ce moment là,que mon contrôle m'échappe,l'iris de mes yeux vira au rouges,trahissant la rage,qui me gagné,je viens à détruire les chaînes,envoyé danser les ennemis à l'aide du feu et des balles,suivis,d'une marrée de catastrophe naturels,vagues immenses,suivis d’inondation par la lave. la lave évoluera en plasma,et causera beaucoup de dégâts,matériels et de morts de zombies.
    quand j'ai enfin libéré ma rage,je reprends conscience,je vis,les zombies des limbes en hauteur,ils avaient vraiment peur,cette fois-ci.
    - Voilà,ce qui arrive,quand on sait me forcé.
    - Arees...pardonne moi.
    - débrouillez-vous,où vous seriez désintégré dans le plasma.
    - aide...moi.
    - NON ! vous ne le méritez pas !
    - où il va ?
    - il s'en va..je n'aurais pas dû,t'écouter

    j'ai finis par partir et m'en aller.
    à chaque fois,que je le revoyais,je leur tournais le dos,j'avais tellement de colère en moi,que je sombrais dans un état de rage,Aurtan m'a raconté,avoir vu mes yeux devenir rouges,à cause de la fureur,y compris,que je mettais à salivé comme un homme enragé.
    c'était suffisant,pour faire dégager,les zombies des limbes,un jour,j'en suis venu,à perdre le contrôle,durant une heure,ce fut à ce moment là,que je reconnais la voix de Vernen,en revenant à moi,j'ai compris que Vernen me tenait à terre.
    -tu t'es comporté comme n'importe quel missile guidé.
    - on m'a fais du mal..
    - Qui t'ont fais du mal ?
    - les zombies des limbes.
    - ce sont des enfoirés.
    - ils m'ont torturé,justement.
    - tu sais,quoi,on va se venger,de ce qu'ils t'ont fait.
    - Oui,ils regretterons vraiment.

    Ma fureur sera calmé,après avoir fait le choix de se venger de la souffrance enduré.
    toute souffrance donné,reviendra à celui qui l'a provoqué,j'avoue m'être sentis mieux.
    mais en présence des zombies des limbes,je me sentais en danger,si j'ai fais le choix,de me faire passer pour mort,c'est à cause d'eux.

    « (Adaptation Darkdays) : Arees raconte son histoire (deuxième épisode,troisième partie)(Healthy Breeding Project) ; Présentation du projet »
    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :