• Awield,the living-dead (nouvelle histoire) (3/4)

    résumé de la seconde partie:

    Bloqué dans le cimetière,un portail trop lourd,après un moment,d'égarement,les deux hommes découvrent,une ville dans le cimetière.
    s'arrêtant au bord d'un lac,abreuvant les chevaux,les humains filtrèrent et purifièrent l'eau,jusqu'à la rencontre,d'un homme à priori parfaitement humain.
    la méfiance du plus vieux le mit en garde,le plus jeune,sur la capacité des morts-vivants,à attiré les humains,afin de s'en nourrir.
    celui-ci ne manifestait aucune hostilité,bien au contraire,il s'était présentait" Awield",informa au sujet d'une guerre résulta suite au événements ayant succédé,la création du premier mort-vivant,devenu un zombie,il serait retourné contre les humains,et aurait fondé,la meute rivale de la ville du cimetière.
    Awield eut la confirmation,de ce qu'il présentait,effectivement,ce jeune homme,était bien de sa lignée,il n'en était bien sûr,ne pas y toucher.
    sur la demande du jeune homme,le mort-vivant accepta de les conduire en contre-bas,dans la vallée,là où fut la ville.

    ----------------------------------

    troisième partie: un vivant parmi les morts-vivants.

    -------------------------------------

    préférant évité de préférence les conflits,le mort-vivant conduit les deux et leurs chevaux jusqu'à la ville.
    - les humains ont beau détruire,on reconstruira.
    - en quoi ? les humains impactent-ils la vie,des morts-vivants ?
    - ils ont peur de nous,ces abrutis ! ho merde ! tout,mais pas lui !
    la peur finis par apparaître sur le visage du mort-vivant,figé sur place,il désigné en tremblant,un cadavre réanimé,en décomposition avancé,portant une hache à la main,par rage,il asséna un coup à un poteau,celui-ci se prends un coup sur la tête,de la part,d'une femme-zombie asséna un coup de bâton,pour le calmer.
    - tu n'as pas être là ! c'est chez moi ici !
    - revient à toi,tu n'as plus tout de ta tête !
    - toi,tu n'as plus de mémoire !
    - hé bien voilà,on est quitte maintenant.
    le mort-vivant en décomposition avancé,était encore furieux,en se retournant,il changea de comportement,il se mit à crier
    - DES HUMAINS ! TOUS AU ABRIS ! TOUS À COUVERT !
    - il déconne totalement..
    .mais que vient faire des vivants chez nous ?

    les morts-vivants manifestent d'avantages de peurs,ceux qui eut pour effet,d'apaiser le plus vieux des deux hommes.
    - la réalité,est tellement mieux,que les films d'horreurs.
    - ils ont peur de vous,car vous n'êtes pas des morts-vivants.
    - ils le savent,nous sommes bien des vivants.
    le plus jeune conduit son cheval par les rênes et affirmant
    - j'ai entendu dire,que vous étiez en guerre ?
    - comme le sait-tu ?
    - je leur tout dis,avoue le mort-vivant.
    - l'alfa ne va pas être content,s'il apprends ça,qu'un oméga est pris de son propre chef,une décision.
    - la situation rendait nécessaire,je dois protégé ce jeune homme
    - me protégé moi ? pourquoi moi spécialement ?
    - c'est un de mes descendants,si l'alfa veut le tuer,il provoquera le mauvais sort.
    - c'est à dire ?
    - si mon dernier descendant meurt,ma lignée disparaîtra pas,elle reviendra en zombies,ils changeront tout les vivants en morts-vivants par vengeance,l'un d'eux,tuera l'alfa.
    - Qui est l'Alfa ?
    - le patron,c'est le meneur de notre groupe,cachez-vous ! ils arrivent !
    effectivement,les deux hommes se cachèrent,un des morts-vivants affirma
    - inutile,ils les sentirons,ils sentent pas le cadavre.
    - que cela signifie ?
    -chute ! écoute.

    le meneur était le mort-vivant le plus beau du groupe,mais aussi,le seul en meilleur en état de conservation de son corps.
    - ça sens l'être humain,dans le vent,alors,tu as ramené du gibier,pour le repas de ce soir ?
    - c'est simple,il n'y a plus d'animaux dans la vallée,il faut aller plus loin pour les trouver.
    - je me ferais bien de l'humain,ce soir.
    - en parlant de mourir,tu n'étais pas bien loin de la vérité.
    - en période de guerre,la famine,c'est commune,espérons,qu'ils ne toucherons pas aux habitants de la métropole.
    - que se passerait-il,si les zombies découvrent le réservoir humain.
    - je n'ai pas le choix,je dois devenir un traître à mon espèce.
    - à qui ?
    - aux humains.
    - pas nécessaire.
    - j'ai un plan.

    les deux hommes décidèrent d'aller voir la fameuse vallée,à l'horreur,des deux humains,la vallée était qu'un champs de guerre,un désert aride,de roche,de sable,et de poussière.
    - qu'es-qui c'est passé ici ?
    - j'en ai aucune idée.
    l'alfa de la meute vit les deux hommes sur leurs chevaux observaient la vallée
    - hé ! qui va là !
    - vous n'aviez qu'à approcher,pour comprendre.
    la meneuse posa sa main,sur un des gardes du corps
    - rassurez-moi ! ils ne sont pas armés ?
    le meneur vient de plus prêt,il fit un signe,pour faire approché de la vallée.
    - quitte à aider à ramené la paix,et refaire revenir,ce dont vous aviez besoin,n'aviez-vous pas besoin,d'un sacrifice ?
    - ça fais des années,que les sacrifices sont interdites ici,un zombie n'a pas le droit de tuer un zombie.
    - pour les humains,c'est pareil,on ne se tue pas les uns et les autres.
    - ils trichent quelque peu,les vivants,ils ont des armes à feu,nous n'en a aucune.
    - vous n'êtes pas "sans armes" pour autant que vous le pensez.
    - pardon ?
    - vous êtes beaucoup plus fort,que les humains,si vous êtes plus rapide,peut-être plus nombreux.
    - fut un temps,ce fut le cas,dans le passé,les humains nous respectaient,et nous aimais,jusqu'à l'arrivé des vampires,ceux-là se retourner tout le monde à dos,les zombies ne veulent de vampires parmi eux.être un mort-vivant,ce n'est pas facile,finir en zombie,quand on était humain,c'est difficile à accepter.

    « Awield,the living-dead (nouvelle histoire) (2/4)Awield,the living-dead (4/4) »
    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :