• (Cäostey Dogs): épisode n°3: Culte Caché (4/6)

    Avlid donné des restes de son assiette à trois chiens assis jusqu'à côté de la table, j'invite Nastel à partager notre repas, l'enquêteur accepté fais part d'un cas proche à ce qui m'est arrivé

    - à Avalan,il est aussi arrivé à un autre résident,il avait un chat en bonne santé,souffrant d'un handicap de naissance, un voisin à suspecté que le chat eut un accident de route,à débarquer chez lui,en volant le chat, puis le feront euthanasié, le propriétaire étais au travail au moment du fait,puis en retour , son chat à disparu,il a révélé que son chat n'a jamais eu d'accident,qu'il est née avec un handicap naturellement, la SPA fut au courant,ils ont dédommager le maître.

    - autant oublié à quel point la relation peut être avancé avec son animal,,chien où chat,on y tiens,

    Avlid le reconnait puis rangera l'assiette vide dans un espace

     - c'est une très bonne viande, avoue Nastel,un des meilleurs que j'ai connu

    - c'est du gibier, admis-je, c'est normal, ça une qualité différente

     

    l'enquêteur termine de manger,,puis repartira chez lui,  Avlid descendis en sous-sol de la cabane, je le laissais veiller sur les tonneaux, pour ma part, un sale coup doit arrivé à la SPA de l'Ouest d'Avalan.

    je décide de me renseigner,elle fut fondée le 14 mais en 1675,  ,aurait fait faillite en 1715 ,soit 115 ans après,  la SPA à subit un incendie, là aidé d'Avlid on se rendit à Avülk City,au quartier industriel.

    - Bonsoir à vous, Arais,accueille un policier

    - du nouveau sur le meurtre d'Olea City ?

    - c'est la ville la plus corrompus d'Avalan, explique le policier, les gens meurent et disparaissent aisément,un mort en plus, ne pose aucun problème

    - vous faites une ronde, je susppose

    - qui es ce type ?

    - je m'appelle Avlid, ami de Arais

    - plutôt collègue

    - c'est bien, vous allez adopter des animaux, c'est une bonne action

    les trois policiers reprendrons la route, ils étaient sur des chevaux, grands ,fin et élancé, au longues membres, des croisés pur-sang.

    Avlid approche du refuge,puis simule une crise cardiaque, j'en viens à signalé, deux hommes se rendent sur place, l'équipe vient se manifester, pour ma part,un homme commet l'erreur d'informer son chef, pour ma part,je déplace Avlid

     - fais-le mort, je donnerais le signal

     

    le chef du refuge ,apprends cela,puis revient,il stoppera ses collègues, je dégaine mon poignard,en sortant la lame au fils aiguisé, en approchant du chef, le patron s'était éloigné, j'ai dû le prendre en filature ,l'homme prends peur

    - il y a quelqu'un ?

    - ce n'est rien,il y a personne ! avoue Avlid en retournant contre le vétérinaire,engageant un duel, le combat attire tout les autres,  oubliant que la mort était proche de l'homme de tête.

    - Arais ?  que viens-tu faire là ?

    - je voudrais inspecté votre bureau, je suis un agent sanitaire d'Avalan,je viens inspecté que les normes soit respecté

    - hé bien, faites votre travail.

    l'homme s'éloigne, ma ruse à fonctionné,  il est suffisamment loin,pour enfin réagir, en approchant ,sans faire de bruit, seul le bruit du vent se faisait entendre

    le patron eut un hurlement d'horreur, quand le poignard apparaît et d'un coup précis,l'artère est sectionné, l'homme s'effondre par terre,en agonisant,le sang coule en abondance, je viens à laissé Avlid couvert de sang ,coupé la tête de la victime,pour être bien sûr,qu'il ne reviendra pas à la vie,  le corps fut retrouvé décapité le lendemain matin, par un survivant

    du massacre.

     

    Avleud Oleys, informe la police d'Avülk City,d'un meurtre commis il y a 24 heure

    le commissaire envoie une équipe au refuge de l'Ouest d'Avalan.

    le médecin-légiste examine le cadavre

    - c'est le patron de l'établissement,il se nomme Alretey Alssens

    - il a quel age ?

    - 35 ans environ,

    - le premier jeune retrouvé massacré, qui bien pu le tuer ?

     le Commissaire se rendit au plus prêt

    - les verrous du chenil furent arraché et démonté,

    l'enquêteur montre l'état

    - la vache, les dégâts sont considérable

    - les chiens ont disparus en revanche

    - Quoi ? comment ça ?

     

    un autre enquêteur arrive

    - j'ai trouvé une caméra vidéo,elle a détruite, deux jours avant

    -regardons ce qu'il a pu être filmer, le peu.

    en plaçant la cassette, la vidéo montre

    -  qui ce type ?
    - il se fait appelé Kÿsera

    - mais... la vidéo fut brouillé, au moment du massacre

    - écoute les voix.

    - c'est moi où j'entends ,la voix familière de Arais

    - il a pu venir,mais rien ne prouve quoique ce soit.

    - il était présent,oui,mais ça ne prouve..minute,c'est un cris de peur ,ça

    - suivis d'un cris d'agonie derrière.

     

    les policiers inspectent le bureau du patron, puis commencent à fouiller,puis deux d'entre eux, trouvent avec effrois,un papier mystérieux, écrit sur le mur, apparâit

    "le boucher est de retour,la mort reviendra plus puissant"

    - qui a écrit ça ?

    - la victime sûrement ,estime le policier

    le policier prélevé un peu de trace rouge,puis se met à sentir

    - impossible,on peut savoir si,on a affaire à du sang humain où animal

    - ça doit arrangé l'assassin à mon avis, comme un homme couvert de sang,à pu passé inaperçu

    - il n'a qu'a dire que c'est du sang d'animal,personne ne le suspectera.

     

    le médecin-légiste admets

    - la victime est une innocente, elle a jamais commis ni meurtres, aucun délits,ni casier judiciaire

    - alors ,là,c'est la catastrophe.

    la ronde des policiers reviennent

    - au bon sang !   que c'était-il passé par ici ?

    - il y a eu un meurtre.

     

    « Varïsk Kün :Breeding cross-dogs: (6):Alternative Breeding Soluce(Cäostey Dogs): épisode n°3: Culte Caché (5/6) »
    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :