• Spécial Stories: (I'am a Weapon) (Chapitre 2:le Changement)

    Chapitre 2:le changement

    j'aimerais tellement que tout ça,ne soit jamais produit;et pourtant, à mes nuits,je ne cessais d'en être hanté,témoin de l'atteinte importante que ça dût être, par pitié,ne me jugez pas,les gens,on me laissé volontairement dans l'ignorance la plus complète, je pouvais rien faire,ni pour me protéger,ni m'en défendrais,je n'ai fais que d'enduré,et supporter.

    en observant le camps établis des Corrompus, il y avait une quantité incroyable de personnes réunis, Ilesis nous attendait

    -c'est le bon moment,Aurtan.

    - j'aimerais avoir un peu plus de temps..murmurais-je.

    - Aurtan,ne sois pas si triste,tu va devoir t'adapter ici,tu n'as plus de choix.

    mes larmes vient à recommencé à coulé,j'observais difficilement le visage du Corrompus qui n'apprécier pas ma curiosité innée.

    Kaltz s'énerve et m'envois coup brusque à la jambe, j'en viens à crié de douleur,sous le coup,puis j'en viens à tombé à genoux

    - pourquoi,tu m'as frappé ?

    - ça ne te regarde pas, allez-viens !

    j'ai dû cédé, sous la menace encore de l'arme.

    c'est la première fois où je retrouve dans un endroit différent,mais cette fois-ci, j'étais enfermé,dans un pièce verrouillé,Ilesis se chargera de moi.

    durant le premier jour,je voulais qu'une chose est de sortir avant tout,j'en viens à tourner en cercle,je commençais même à regretté la vie d'avant, cette liberté qu'on vient de me prendre,c'était horrible,me voilà à présent dans cette pièce,équipé

    d'un toilette tout de même,et d'un lit inconfortable ,associé à l'absence de tables,où de chaises, pas même de fauteuil, j'étais troublé par la taille assez réduite de la pièce

    - Ilesis,où est-tu ?  je commence à avoir faim.

    Ilesis affirme

    - ça tombe bien,attrape ça !

    elle vient de me jeté de la nourriture,la viande vient à touché le sol,à voir la taille du morceau,je commence à reconnaitre,c'est quoi ce morceau,il est trop petit,mais j'avais assez fin,pour le manger lentement.

    Ilesis s'énerve, après que j'ai terminé,il vient dans la pièce,puis je mets à genoux,pour lui supplier

    - je t'en prie,pas ça..

    - je n'ai pas le choix;ferme-les yeux dans ce cas.

    Ilesis vient à m’amenè de force dans une pièce,puis commencé à sortir d'une boîte,un objet

    - .... pitié... ne me frappe pas..

    Ilesis profite de ma supplication,pour sortir l'ancienne chaîne,puis la remplace par une autre,qu'elle installe à mes chevilles,et à mes poignets, je l'a vis activé un télécommande et appuyé sur un bouton

    - je te présente ma nouvelle création,en l'activant

    des arcs bleutés furent visibles au deux chaînes, des chaînes électriques, mais elle devenu folle,  Ilesis éclate de rire,en me voyant hurlé de souffrance à chaque choc électrique, elle contrôlé la quantité,seulement pour me faire ressentir de la douleur à chaque fois.

    - l'Arme, adapte-toi! ! tu n'as pas le choix !  réponds à mes trois questions

    - répondre avec cette..douleur

    - tu en aura d'autres,si tu refuse, obéit -moi !  TU N'ES PLUS UNE PERSONNE ICI !

    - PERSONNE ?

    - FAUX !

    Ilesis envoie une décharge

    - je n'arrive pas à me concentré avec ça !  pitié ! ARRÊTE !

    - NON ! je ne cesserais quand je le déciderais !

    - tu vas me tué ! je ne veux pas mourir !

    - voilà qui est mieux,je préféré ce genre de réponse.

    Ilesis en déduit quelque chose au quel je ne comprends mieux, je ressentais au fond de moi

    un vide s'établir ,mon coeur était affecté par un manque.

    Ilesis ne montrait ni amour,ni affection, du coup,j'étais dans un état de recherche de ce que je n'avais pas même pas accès.

    l'Ombre posera la seconde question

    - aime-tu souffrir ?

    - vraiment..non,je pensais, mais je n'osais pas répondre,je suis sûr que aucune réponse est juste

    j'avais eu juste sur une réponse,j'ai pris une seconde décharge,pour ma mauvaise réponse.

    Ilesis vient désactivé les chaînes électriques,et les sortira, puis elle vient à sortir,un une bâton orné d'une chaîne relié à un boule à pointe,puis le dépose,au sol,la peur me gagne

    subitement,en voyant le troisième objet,j'en viens à explosé en sanglots, Ilesis se mets à affiché une expression malveillante, en position d'un evil.

    Ilesis profite pour invoqué deux Ombres, prenant chacune,l'une d'elle prendra l'horrible bâton,le second un fouet avec des pointes...mais non..

    profondément atteint physiquement,et même mentalement,je ne pouvais que pleuré,relâché

    ma tristesse qui ne cessé de croitre à chaque coups portées.

    Ilesis me laisse le choix,le dernier,j'ai du accepté le fouet à pique.

    il était horrible à ressentir,les coups de cet objet de torture, j'ai ressentis une douleur horrible,quand les pointes s'enfoncer ma peau,c'est atroce.

    après les coups,je me retrouvé seul,souffrant de trois douleurs cumulés,je ressentais toujours

    la violence de cette arme horrifiante,j'en viens chaque nuit,à rêvé de ça,ces trucs

    de tortures me hanté,la peur se renforce

    cela dura deux jours à trois jours,à partir là,Ilesis suivra les instructions de Sikta,

    et Kaltz s'assura que cela ne va pas à la limite (à évité d'atteindre),

    sur trois jours à quatre jours,on me laisse souffrir de faim,par contre,j'ai l'impression de que je viens de réalisé,j'ai un voisin dans la pièce d'à côté,je n'avais qu'à monté sur mon lit

    dur et inconfortable ,et m'assoir,là à travers les barreaux de la fenêtre,l'autre à reçu à un bon morceau de nourriture,moi rien du tout, pas même une miette,pas même un reste.

    j'ai commencé à fouillé dans ma pièce cherchant quelque chose à manger,mais je ne trouvais rien,quand je vis un harnais mis par terre

    - c'est du cuir,ça se mange, conseilla Kaltz.

    j'y étais forcé à mangé ça, contraint à manger le harnais en cuir,j'ai un peu écœuré de ce choix ignoble,mais j'avais au moins mangé un peu,au point de finir tout quelques minutes,je n'ai pas mis 15 minutes,mais 5 minutes à le finir.

    j'avais cependant encore faim,et ça n'a faiblement remplis mon estomac,l'autre dormait paisiblement l'estomac plein,il en resté de sa part, je désirais tellement la faire taire à tout prix,que je vis mon corps maigrir avec horreur non dissimulé.

    Kaltz revient dans la nuit,puis remplis un récipient de fluide rouge,me le donne

    - bois ça,le sang t'aidera à survivre.

    - du sang..mais c'est mangé que je veux.

    - tu en aura mais demain.

    - pas un morceau trop petit.

    - elle le refera une dernière fois.

    je prends le récipient,un bidon probablement propre et remplis de sang, je m'en donne aussitôt à joie,de boire le sang, Kaltz me laissera un carnet vide,et quelques stylos, en poursuivant,mon apprentissage, durant la nuit,j'ai vu avec tristesse,Ilesis me donne un petit morceau de viande et plus gros à l'autre,qui ne commençait ne plus supporter m'entendre pleuré,crier le plus possible,à chaque repas.

    l'estomac à un tier plein, me forçait à supporter de terribles grondements de faim,je viens lors

    d'une séance de coup,le second homme ayant la même utilité à vu le type de torture que j'enduré, coups du fouet classique,au fouets à pointes, en passant par le bâton ornée d'une chaîne et d'une boule à pointes, je me prenais quelques coups de ça, associé à celle l'aide d'une machine,utilisant, des ondes électro-magnétiques de plus en plus spécialisé sur la souffrance,je ne comprenais pas pourquoi, après chaque coups,au bout du quatrième,ma tête tourné,là j'ai compris,je ne dormais plus assez ! et mon cerveau craquer sévèrement.

    Ilesis terminera en provoquant mon inconscience au bout de six coups de poings ajouté.

    Sikta affirme

    - étape suivante,cassez-lui quelques os

    - à toi l'honneur, Sikta

    Ilesis s'occupera de la nourriture, pour ma part,quand je reviens à moi

    - je le ferais plus tard,il a pris déjà trop cher

    -  me sens seul ,je suis tellement mal.

    - mal à quel point ?

    - je veux mourir !

    - c'est parfait ,bon travail Ilesis

    - de rien atteste Sikta, donne lui à manger,à présent, je m'occupe du reste.

    Sikta vient à m'approcher

    - l'Arme, apprends à contrôlé ta tristesse.

    - elle si grande .

    Ilesis me donnera un bout de viande,plus petit que l'autre avait,j'étais au bord du désespoir, j'en viens à manger le bout de viande, Sikta me donnera un second morceau de viande,que je mange avec avidité évidente.

    lorsque Sikta et Ilesis sont repartit, la porte était ouverte cette fois-ci,je léchais l'assiette vide,en espérant apaisé ma faim,mais rien n'a faire,elle se renforcé encore plus qu'elle ne s'apaiser

    - j'ai si faim que je pourrais mangé un éléphant entier,là je vis avec étonnement, l'autre homme ayant la même utilité que la mienne

    - être une arme,tu perds tout ce qui rends humain, en devenant un monstre

    - un monstre,comment ça ?

    - une personne monstrueuse, une arme n'a ni émotions,ni sentiments,ni de sensibilité à la douleur, toi au contraire,au prochain cas où les coups pleuvent sur toi,ferme-les yeux,et fais taire ton humanité,c'est ta seule solution.

    - pourquoi tu marche ainsi ? (raison: l'homme marche debout,genou comme bloqué,et traine sa jambe en marchant)

    - jambe cassé révélé l'homme,mais,je n'ai eu aucun soins, j'ai eu si mal pendant des jours,des mois, tu me semble trop maigre, on dirait que tu as victime d'une affamation

    - d'une affamation ?

     - rendre affamé le plus possible une personne,et termine par la surprise, sur la bouffe justement.

    - manger un harnais en cuir,c'est pas si appétissant que ça, toi,tu en a eu une quantité,que je meurs d'envie d'avoir à nouveau.

    - c'est pour ça,que tu me regardais mangé un morceau à chaque fois

    - Oui,j'ai trop faim,pour une taille ridiculement petit

    - tu sais,je suis passé par là avant toi,tout n'a pour but,de te détruire.

    - me détruire...

    - le but est ici de te brisé physiquement et mentalement, ainsi tu deviens obéissant et docile par la suite,c'est ceux qu'ils veulent.

    je décide de m'assoir,je n'avais même pas la force de rester debout, l'homme s'en rendit compte,et prends une décision en réalisant,que j'ai perdu conscience.

    là il réagit rapidement, vole dans le frigo,un morceau de bonne taille

    - il est en train de mourir,j'ai une moins d'une seconde.

    Kaltz intervient

     -Aurtan !  hé merde !

    l'homme -arme revient et dépose à manger, il a du me faire un massage cardiaque

    - ça,c'est le sucre qui manque.

    - quoi ?

    - le cerveau à besoin de sucre pour bien fonctionné,mange ça,c'est un morceau du sucre

    - je me disais que j'avais des maux de tête,assez ignoble.

    je prenais le morceau de sucre,et le mange aussitôt.

    l'homme m'offre de la nourriture, j'ai pus mangé de la viande, et quelques fruits, quelques heures après,Kaltz vient à sourire

    - tu va devoir manger à présent,pour reprendre la forme,j'informe Ilesis et Sikta de patienté quelques temps.

    - tu es une ...arme toi aussi ?

    - Oui,j'ai le même rôle,je peux te servir de mentor, si tu le veut bien ?

    - pourquoi pas.

    - au fait, je m'appelle Aeekkhes, j'ai la fonction du meneur d'un groupe d'hommes-armes, on est deux à peine et toi ?

    - Aurtan,je m'appelle.

    -enchanté de te rencontré Aurtan,fit Aeekhes.

    - (?!)

    - surprenant pas vrai.

    -Oui.

    Aeekhes vient à me passé une objet contenant quelques dans emballés

    - prends,sert-toi.

    je viens à prendre un,Kaltz se met à sourire en voyant en prendre

    - bonne chose,cette rencontre,c'était volontaire,j'ai bien fais de forcé Sikta et Ilesis à garder Aeekhes ici un peu plus que d'ordinaire.

    là je viens à dégagé l'emballage,quelque chose de brun clair

    - chocolat au lait,avec des éclats de biscuits en fourrage.

    je viens à sentir l'odeur ,c'est agréable,puis le mange,là,tout un effet apparaît

    - je les cache en général,pour infos,je les ai fais fais maison

    - délicieux, je peux en avoir encore ?

     - vas-y,j'en sortis de ma boîte,un peu pour toi,et tous ça,c'est pour toi, voici le nécessaire pour les caché,à chaque fois,tu es désespéré, le chocolat t'aidera.

    je viens à récupéré la boîte,et range les chocolats

    - je te les offert,on appelle ça un cadeau. Aeekhes laissera du temps à Aurtan,puis préféré patienté aisément,que je le rejoigne enfin à la porte ,je le vis marché avec sa démarche que j'ai pu voir,je ne sais que juger,pour ce qui le concerne.

    « Spécial Stories: (I'am a Weapon) (Chapitre 1)Spécial Stories: (I'am a Weapon) (Chapitre 3) »
    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :