• Spécial Stories: (I'am a Weapon) (Chapitre 3)

    Chapitre 3:un ami pour survivre

    ----------------------------------------

    en retrouvant Aeekhes,celui-ci vient à sourire en me voyant,là je vis dans ses yeux,une étincelle de tristesse profonde,comme moi,il ressentait la même émotion

    - je suis désolé que tu m'es vu pleuré,il y a des moments,où on est obligé de le faire,on ne peut aller contre les émotions

    - où veut-tu en venir ?

    - c'est impossible à faire de ne plus rien ressentir,à moins d'être une machine

    - comme un robot,peut-être.

    - bonne idée,pour l'image avoue Aeekhes.

    là je vis un groupe de d'un autre homme et d'un second, Kaltz était présent

    - je suis désolé,Aurtan,  Sikta est souvent dans la demesure de la limite, jamais elle ne respectera rien,même pour facilité les choses, elle en rien faire.

    - c'est un démon,comment peut-tu faire confiance à un monstre qui se déguise en homme ?

    - je te l'accorde,c'est bien un démon, le plus commun d'Avalan, elle fait partie des Ombres

    "Qui parle de moi,ça me flatte !"  Sikta est aperçu,sous forme de chien noir, non mais, elle va me suivre partout !

    Sikta avec des yeux rouges brillant et éteincellant ,sans pupilles et sans iris visible,dans son cas ,c'était ainsi, elle prendra forme d'une femme et vient vers moi

    - petit détail où l'aurait-tu oublié,je suis sa mère, rappelle à Kaltz

    - et moi,ton bras droit,je le sais,ça fais six fois,que tu le répète

    -pourquoi pas répété sept fois,où cas où ,qu'il oublie

    Aeekhes se met à sourire en comprenant le sens de ma parole,Sikta s'est sentis offensé, puis vient à me crié dessus ,Aekhes lui à reculé aussitôt

    - je vais chercher de l'aide ! tiens bon !

    - Sikta !  arrête ça ! m'énervais-je

    - qu'il y a-t-il,tu m'as insulté !

     -au contraire, j'ai blagué sur toi,et ta manie de ...répété.

    - hé bien,d'accord, j'accepte, mais...  elle vient à m'attraper et me plaque contre un mur,main serrant la gorge

    - un conseil: m'ajoute jamais dans des blagues de la sorte !  et je déteste tout forme d'humanité !

    - je n'arrive plus à respiré, lâche-moi !

    - il me serait facile de te tuer ! 

    l'entité lâche prise,je tombe brutalement à terre,le temps de reprendre mon souffle

    - tu es susceptible

    - tout démons l'est.  répondit-il , si tu tiens au peu de liberté,qu'il te reste,ne provoque jamais  !

    - c'est promis,je ne recommencerais plus.

    Aeekhes trouve disproportionné la réaction vénéré de Sikta, et désapprouve totalement,d'un mouvement de tête de droite à gauche, puis viens à moi

    - rien n'est plus gênant que d'être enchaîné,avoue-t-il,en regardant dépité l'objet,attaché à un poteau,il  y a en plus un cadenas,il faut une clef

    - et peut-être même un code ?

    -  où veut-tu en venir ?

    mes mains mettent à s'illuminer de lumière

    - j'ignore où il cache la clef,je ne sais pas.

    - je crois savoir où c'est.

    -impossible..

    le troisième est amené

    - alors,ça discute entre armes,ajoute un des Corrompus, rappelez-vous,pas d'attachement entre vous

    - on ne fais rien que discuté, Aeekhes me fait un clin d’œil discret,à moi, j'ai compris,il prépare quelque chose pour ce soir même

    le troisième homme était à nos côtés

    - quel est ton nom demande celui qui s'est présenté tard à moi

    - je m'appelle Arials, et vous ?

     -moi c'est Aeekhes et lui c'est Aurtan

    - il s'appelle Arme ,c'est trop bizarre comme prénom

    - Arme.?.. mon prénom ?

    - Oui, Aurtan en ancien Avalanian,vient du mot Weapekeos , signifiant Arme au lumières.

    - c'est ce que signifie mon nom alors ?

    - Oui,à 100% sûr.

    - non à 98,9% avec marge d'erreur où tu es tricheur !

    - vous parlez ...bizarre

    - tu comprends,à force de passé dans cette utilité,tu va parler comme nous, confirme Aeekhes.

    Arials le confirme d'un hochement de la tête,et admet

    - a hier ! lui fais sale coup !

    - vous parlez à l'envers ?

     -Oui, toi du à l'en droit, ricane Arials

    - très drôle,je me vais plus loin, chialé sur mon sort laissez-moi seul.

    Arials admet

    - hé,je ne voulais pas de vexé, mes excuses,si je t'ai offensé.

    Aeekhes répondit

    - soit patient,je crains que Aurtan n'est jamais voulu être ce qu'il est

    - d'être une arme, tu pense qu'il n'en désire pas.

    - sûrement,comment expliqué ses larmes autrement.

    - il est attristé,mais j'ignore pourquoi.

    j'observais le camps,les yeux fixant le sol,les larmes brouillant ma vue,je finis par me levé et approché d'un arbre, là je vis un animal dans l'arbre, un écureil,mais voilà ,les rongeurs ,une idée à tester.

    je décide d'attraper quelques nourritures et les déposent en ligne vers la zone comme un chemin ,l'animal semble comprendre que je ne lui ferais aucun mal,puis atteint le sol,puis mangera un des fruits puis suivre la piste,je viens à lui faire la piste pour forcer l'animal à entré.

    Arials et Aeekhes,me vit faire infiltré un écureil dans la maison du Corrompus

    - j'ai une idée ,c'est on salissait cette espace

    - pourquoi pas,il serait obligé de nettoyé estime Aeekhes

    - non !  c'est nous,qui nettoierons, j'ai pas envie à dégagé des crottes fumés où tout autre

    Aeekhes m'indique de mené l'animal vers nous,la petite bête se met en hauteur, Kaltz vient et range la clef plus haut possible

    - hé bien,qui à laissé les fenêtres ouvertes !

    celui-ci vient à les fermer, j'en profite pour le poussé dans la fenêtre,  Arials l'immobilse, suivis de Aeekhes fermant la fenêtre, l'éccureil prends la clef,puis je viens à l'attiré avec sa nourriture,en lui offre ça, j'ai pu déverrouillé le cadena,puis le dégagé,puis sortir la chaîne

    - apporte ta boîte

    - j'ai besoin de vous, attrapez ça !

    Arials attrape la clef et se libéré en second,suivis de Aeekhes.

    Sikta le savait qu'on s'était libéré

    - toute de façon,rien ne résiste à l'anti-matière, aucune de matière quelconques.

    - ce n'est pas qu'une simple arme, mais une super-arme.

    - exactement, Aeekhes est un homme d'anti-matière, qu'un groupe secondaire à créer

    - des humains... à partir d'anti-matière ?

    - j'ai réussi à ceci !

    Sikta révélé un laboratoire secret, et invite Kaltz de le suivre.

    l'Ombre Sikta sera accompagné de brouillard typique des Ombres,puis active un système,un rituel apparait.

    - il faut du sang ici.

    Sikta prendra une fiole remplis de sang,puis blessera légèrement Kaltz, une à trois goûtes suffise.

    Sikta utilise un système pour combiné et concevoir un sang différent,puis le retravaillera ,en l'ajoutant dans une machine.

    qui fabriquait des prototypes,Ilesis améliore la précision et efficacité des trois machines, Sikta prends la fiole correct,puis l'ajoute à une exposition d'anti-matière artificiel,puis utilise trois fioles différentes

    - ceci est entre nous

    - promis, Sikta,je tiendrais parole jusque bout,où tu peux prendre mon âme

    - tu risque ton âme,dans une promesse

    - en effet, pour prouvé ma bonne foi.

    Sikta fut rassurée et montre le fiole d'ADN d'anti-matière, la copie de l'ADN originel,puis l'utilisera sur une Ombre nommé Sekkis, qui s'en servira et utilise un pouvoir, formant des ovules , Sikta laissera le nombre d'ovules se multipliaient,et puis fécondera avec le spermatozoïde prélevé ici sur Aeekhes et Arials.

    ils ont alors combiné les deux spermatozoïdes,puis ce fut à Ilesis de fécondé les deux ovules,puis utilise leur pouvoir pour accéléré à l'aide d'hormone naturel de croissance (PS: ça aurait même la fonction de faire mincir, renseignez-vous les gens.)

    Ilesis transfère une ovule à Sikta, puis engendrons vie à deux bébés à 1h à 2 heures d'attente.

    Sikta donnera vie à un nourrisson en se prenant la forme d'un nuage noir,au yeux rouges, suivis plus tard de Ilesis,qui adoptera l'enfant,qu'elle a engendré.

    Sikta propose un marché avec Kaltz, que s'il révélé,il donnera son âme,mais rejoindra le rôle occupé par les humains d'anti-matières concerné, un accord fut fait suivis d'une alliance maléfique.

    au même moment, occupé à découvrir la forêt noire,nous découvrons des grottes en quantité, Aeekhes profite d'un peu de liberté qui n'a jamais eu, observé les abeilles volé,de fleurs en fleurs, gourmand,Arials casse l'arbre,où la ruche se trouvait

    - NON ! ne fais pas ça !

    trop tard, l'arbre se pète la gueule au sol,les abeilles s'énervent,et passent à une attaque, Aeekhes dû fuir,craignant les piqûres, je laissai Arials sur place,puis invoque une attaque de plasma,sur les abeilles,tout les abeilles énervé s'efface en demi-seconde, Arials à eu de la chance,il a évité de peu,puis je le vis sortir la ruche,et l'ouvrir, récupérant les rayons comprenant du miel,au point même d'en manger, Aeekhes revient vers nous

    - c'est si bon,ça le mérite de prendre des risques

     -ce risque là,est appelé de l’inconscience ajoute Aeekhes un peu agacé

    - une arme n'a pas d'inconscience,rappelais-je

    - je n'aurais jamais dû dire ça.

    j'étais surpris en goûtant au miel délicieux,mais forcément,là nous étions,on voyait de loin,la ville d'Avalan,je viens à lâché quelques larmes silencieuse, en rêvant profondément,d'un moment,dans lequel,on subirait plus,d'être réduit en arme.

    c'est là où un Corrompus arrive aussitôt

    - Aurtan,l'appel te concnerne

    - Sikta ?

    - non, c'est Asteÿ ,il t'attends.

    je décide d'accepter, en baissant la tête,puis je reviens au camps, Asteÿ est un mort-vivant, celui-ci portait une hache et un fouet

    - tu arrive à l'avance, prends ça,et va me coupé du bois,les arbres sont marqué de rubans noirs.

    je viens à me posé des questions,sur l'utilité de ça,mais je viens à me servir de la hache pour couper un arbre,quatre arbres suivant,  j'étais déjà un peu en difficulté,mais voyant Asteÿ, et son fouet levé visible, j'ai compris ce que je risquais,si je ne faisais rien de ce qui demandé.

    Asteÿ s'assura que la tâche soit à 100%,puis viens à m'offrir à manger, c'était une cuisse de poulet.

    Asteÿ me laissera mangé,et puis note mes performances,  le temps de manger la viande,et nettoyé l'os de la moelle, Sikta donne des instructions à Asteÿ.

    je me retrouve alors dans une arène,un homme d'anti-matière

    c'était troublé en reconnaissant Aeekhes

    - j'ai la charge de te former au combat

    - ça ne peut être toi

     - justement,Sikta à recrée des doubles,de Aeekhes et de Arials, mais les répliques sont obligé au combat,où elles sont abattus

    - ils n'ont pas le choix entre vivre et mourir

    - apprends à moi le combat

    - j'ignore si tu es prêt,car tu es trop amaigris, reprends des forces.

    au même moment, Sikta ferme les portes et lance un pouvoir, j'étais choqué en voyant le premier combat contre des répliques de Arials.

    je viens à ne pas comprendre ce que je devais faire, Kaltz m'invite à me défendre, attaqué par deux répliques de Arials, je n'osais même pas.

    Sikta intervient,me hurle dessus,et me gronde sévèrement

    - tuez-les !

    - non !  je ne peux pas !

    - ce sont que des copies !

    - pitié... pas ça !

    Sikta vient à m'asséné un coup,où j'en viens à tombé à terre

    - ça pour c'est avoir refusé de te battre,la seconde ira là ! ici ,dans cette cervelle d'un peureux,tu es un lâche !

    - non ! je ne suis pas un lâche

    - énerve-toi  ! vas-y,et utilise ta colère pour combattre !

    Sikta sortis un fouet, et l'agite,j'en viens à subir un vent de panique... c'était une ruse !

    contraint à me battre contre ma volonté, j'ai dû affronté Arials copie 1,en duel de trois minutes,le second m'affrontera,mais je m'en sors blessé,et j'ai du me défendre,,et le tuer.

    la manche n°2 démarre,avec des répliques de Aeekhes,,des copies encore !, au nombre de trois,en tuant un seul, deux autres réussirons à prendre le dessus,jusqu'à un des deux fait un vol plané dans le plafond et se rétame à terre,en explosant, je fus assez pris d'un malaise, quand j'ai vu ça,le cadavre à explosé, troublé j'ai dû me battre contre la dernière réplique.

    la manche n°3,s'ajoute,non ! pas ça !, des Corrompus sont installé dans les graddins pour assister au combat

    -  à ma droite,ce trouve Aurtan !   

    je n'ai pas prévu ça,encore moins de continué ce jeu là, entre désir de fuir,et désir de montré que je suis le plus puissant, j'ai décidé d'affronter ma peur du combat.

    - à ma gauche! ! voici le Champion de l'année précédente,Antares !

    - Antares.. murmurais-je  à vois basse,  l'homme était musclé,plus grand,couvert de cicatrices anciennes, ,le combat va se déroulé sur trois vagues divisé en manches,et le final,le vainqueur confrontera le vainqueur de l'année d'avant,il a gagné 15 victoires,et 1 un échec

    j 'en déduis,que j'y étais forcé,j'ai décidé d'affronté,quand je vis Aeekhes le vrai et Arials

    - on y va ensemble !

    la vague n°1 sera vaincu grâce au travail d'équipe, la vague n°2 est plus difficile,contraint à un combat plus long, Arials se retrouve avec une griffure sur le visage, son oeil à échappé de peu,il a eu le réflexe de fermé l'oeil,puis tuer en déchirant la face de l'ennemi,puis d'un coup de dents, Aeekhes attire en 4,et les combattra à l'aide d'un bâton,on réussi survive

    à la vague n°3, ajoute des animaux,là ce fut,des animaux corrompus, chevaux, chats, chiens de races, j'ai laissé Aeekhes et Arials s'occupé des chiens corrompus,  Sikta me regarde méchamment

    -désolé,je n'ai pas réussi

     -Aurtan,ça arrive la première fois ça,c'est le choc.confirme Aeekhes,mais tu t'adaptera.

    - je n'ai pas d'autres solutions... je veux tellement être ...

    - être de quoi ?

    - libre... je veux que ça. plus de tout ça.

    - Aurtan, je suis désolé,mais la vie,qui est la tienne est la même que les nôtres

    - ce n'est pas drôle,mais on est contraint à s'adapter.

    l'affrontement eut lieu et sera terminé sur la vague 3,  les trois précédents n'étaient que des entraînements.

    Aeekhes,baisse la tête,je vis une blessure à son épaule,et un autre à la cuisse.

    Arials est sur la défense,malgré la griffure barrant son visage,côté gauche ,est prêt à l'attaque final.

    le Champion Antares mets un peu de malaise général

    celui-ci se vente et nous sous-estime volontairement,  l'affrontement est lancé, le combat eut lieu, et dure 45 minutes ,jusqu'à qu'un de mes pouvoirs renverse Antares, et meurt en chutant au sol.

    j'étais outré, comme mon pouvoir pouvait faire ça ? 

    Aeekhes fut étonné

     -quelque chose ne va pas ?

    - laisse-le passé le choc de réalisation de ses pouvoirs,surtout découvrir la puissance qu'il ignore totalement atteste Arials.

    - c'est juste.

    pour ma part,mes souvenirs s'éveillent ,entre le nom d'Arme, pour parler de moi, où me parler,on appelle comme ça, j'étais vraiment pas bien, en me rappelant tout les étapes du cassage que j'ai subis,douleurs intenses, tristesse importante, les violents coups, et les objets de torture... je les ai appelé ainsi,vivre enfermé n'est pas drôle,et encore moins,avec être enchaîné, s'ajoute au contraintes sous la menace d'une arme, ce pouvoir qui se renforce à chaque fois,je m'en sers,et je viens à combattre,comme si mon corps réagissait bizarrement, troublé,je regardais le corps gisant d'Antares,  tout le monde crient de joie,et hurle leur bonheur d'avoir gagné leurs paries.
    pour ma part, je me retrouvé au coeur d’entraînements au combats et des concours de combats,suivis des organisations comme la première fois.

    cela m'épuisé pas mal,j'avais besoin de récupéré, manger,boire,me reposé,  Kaltz réussira à négocié avec Sikta et Ilesis.

    au fond,mes rêves ne cesse de rappeler,chaque désirs mis en silence, exploré la ville, se renforce à être bien mieux traîté, être libre, comme le vent,et comme les rivières, mes larmes reviennent si nombreuses,que je me retrouvé réveillé de nuit,avec un mal de dos

    je ne faisais que survivre,et me perfectionné dans chaque art du combats, souffrant et hurlant à l'aide,jusqu'à ce jour qui fut le pire; Sikta à utilisé sa force,pour s'en prendre à ma jambe,j'ai hurlé pendant une heure d'affilé,à chaque fois qu'un craquement sourd fut entendu,j'ai vu les dégâts après la torture,mon genou est complété plus remonté associé une douleur attroce à ma jambe droite, je tentais tout de mes efforts pour soulager

    cette souffrance,mais elle est toujours là,les jours suivant , même durant l'hiver,associé à ce jour de printemps,

    cinq ans sont passés

    « Spécial Stories: (I'am a Weapon) (Chapitre 2:le Changement)Spécial Stories: (I'am a Weapon) (Chapitre 4) »
    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :